Sidi @ Half-IronMan – Vichy 2016

Comme à mon habitude, un petit récit d’après course, c’est toujours bien de raconter à chaud ce que nous venons de vivre car on finit par oublier quelques étapes qui pourraient aider des futurs challengers.


Le vendredi 26.08.2016, veille de course, j’ai pris la route direction Vichy, la température affichée est de 36°C et le week end s’annonce particulièrement chaud. Les retraits de drossarts ce faisait à partir de 10h, et surtout le dépôt de vélo et des deux sacs fournis par l’orga – Bike & Run doit se faire entre 16h et 19h. Choses faite dans les temps, un petit conseil pour ne rien oublié, avant de perdre sa journée à contrôler ces sacs, faites une liste, et cocher chaque élément mis dans les sacs.


Maintenant que tout est fait, l’organisation nous a programmé le briefe de la course autours d’une PastaParty géante, pour plus de 2000 personnes !! Un Briefe ou l’on explique les règles de la course, les horaires de départs, et surtout les barrières horaires (qui nous hantent) et les pénalités que nous devons éviter, sinon c’est la déqualification immédiate, comme ils nous ont annoncé que la température de l’eau est de 25.1°C, donc la partie natation se fera sans combinaison (les mauvais nageurs n’ont pas forcément appréciés, car pour les épreuve d’IronMan, si l’eau est en dessous de 18°C la combinaison est obligatoire, et au-delà de 24°C elle est interdite)…


Une journée de préparations et de mise en place assez longue, de plus il fallait penser s’hydrater pour faire face aux 38°C à l’ombre qu’il faisait ce jour-là. (Chose importante, les vélos étant posés au soleil, j’ai dû dégonfler complétement mes pneus pour éviter un excès de pression)
Il est maintenant 22h45, je reprends ma voiture pour aller chez Janine et Dominique, des amis qui m’ont ouvert leur porte ce week end de course, un petit moment très agréable que nous avons passé ensemble autour d’un diner parfait, en présence de leurs amis Christian et sa compagne. Je voulais encore une fois les remercier pour leur générosité, et leur simplicité.

Dossard récupéré 

Dossard récupéré 


Au lit à 00h30, réveil réglé à 04h30 du matin, et après une nuit agitée comme toute nuit d’avant grande épreuve (pour ma part), réveillé à 04h30, j’enfile mon maillot tri-fonctions, je colle sur ma jambe et bras gauche, mes numéros de dossard en forme de Tato, je mets le High5 dans mes gourdes pour la partie vélo (Car nous avons accès à nos sacs le matin encore), à 05h05, je redescends, et Dominique était réveillé pour m’accompagner pour mon petit Déj, et me souhaiter bonne chance pour ma course.

Parc à vélo

Parc à vélo


Arrivée sur la parking, à 05h20, les autres participants continuent d’arrivés, nous étions 52 nationalités ce samedi, tous entrain de penser au départ de la course, et surtout l’arrivée avec une médaille autours du coup. Il faisait encore nuit, quelqu’un avec des lampes frontales, les autres sous les lumières des projecteurs, d’autres, avecc leur combinaisons, ils avaient éspoir que la température de l’eau chute d’un 1°C durant la nuit, mais malheureusement non, il aurait fallu un grand orage, ou quelques semi de glaçons pour arriver à cela !! ☺
Moi je reste concentré sur mes tâches à faire, regonfler mes pneus, poser mes gourdes, préparer ma ceinture-dossard 3 points obligatoire,  mes chaussettes et chaussures de vélo, casque lunettes et mon GPS, puis revérifier mon sac de course à pieds, mes running, casquette, gels une couche de crème solaire et enfin prêt.

Maintenant plus qu’à se mettre dans la file, car après les pros qui ont un départ arrêté, l’organisation nous fait ce qu’on appelle un départ en Rolling Start, soit comme les SAS du semi ou Marathon, par temps estimé pour faire les 1.9km de natation. Je me mets dans le groupe des 47min, et j’avance au fur et à mesure en regardant les pros nager, et surtout premiers étaient sur retour. Je me concentre, et la consigne du jour, prendre du plaisir et que course va être un vrai démarrage de ma préparation pour mon objectif, l’IronMan de Cozumel au mois de Novembre.

Ca y est je suis dans l’eau, il faut y aller, j’ai 1h10 maximum sinon c’est l’élimination, je nage tranquillement mais mon point faible en eau libre, c’est de garder une  trajectoire droite, alors je zigzag, et première crampe de la jambe gauche, je me relaxe, je respire et je repars ce n’est pas le moment de stresser, deuxième crampe du mollet de la jambe droite, et là je me dis que je manque d’eau, la journée va être très longue. Je fini tant bien que mal la natation avec 2.1km à ma montre, et 54min au chrono, tous va bien, je suis dans les temps, maintenant transition au plus vite et c’est parti pour 90km de vélo.


Lunettes et casque vissé sur la tête, chaussures enfilés, je cours avec mon vélo pour sortir de la zone de transition, et c’est parti pour un grand tour dans la pampa auvergnate, un beau faux-plat montant quasi-régulier, avec un belle côté en fin de boucle mais rien de très grave pour les grimpeurs que je suis… ☺  un peu plus de 3h plus tard, je suis toujours sous la barrière éliminatoire de 4h45 entre natation et vélo, je suis content de ma performance, je m’apprête à attaquer la partie que je maitrise le mieux la course à pied, hors que je ne m’attendais pas que des troubles décisives me prennent au ventre, et me rendent cette dernière partie de la course comme un cauchemar, et au lieu de penser à une perf, espérer de finir la course.


Et après 2h50 pour faire les 21.1km du semi-marathon (avec des arrêt aux toilettes et vomissements),  j’ai franchi la ligne d’arriver sous les cris du speaker qui enflamme la finish ligne, et un grand soulagement pour cette première.


Je suis ravi d’avoir fini ce challenge, et découvert cette organisation grandiose, maintenant place à l’entrainement pour le full IronMan du mois de Novembre.

Nous comptons sur votre soutient et votre générosité pour aider contre la lutte contre le cancer de la Prostate, parler de la l’AOH.

As usual here I am with a little summary of my race, I know you have all been waiting for it & I am eager to please! Seriously though, for me it is important to share my experience, as it can be useful for future participants to know what to expect.

I made my way down to Vichy from Paris on Friday, the day before the race. With 36°C on the temperature gauge it is definitely going to be a scorcher of a weekend! Collection of our bibs started at 10am & most importantly your bike needs to be dropped off between 4 & 7 pm.

Just a little word of advise to save time, do yourself a checklist that once on site you can check to ensure you have everything! Bike dropped off – check, freebies from the association Bike & Run – check!

Once everything is in place, a briefing & Pasta Party had been organised for over 2000 people! Where they took the time to remind us of the rules, the start time, the oh so brutal cut-off times J & the penalties that can lead to disqualification! They also announced to us that given the extremely warm temperature of the water (25,1°C) there would be no wetsuit! This is due to the IronMan regulations of wetsuit obligatory up to 24°C. For the poorer swimmers this wasn’t necessarily the best piece of news…..

The day & preparations were quite long especially given the 38°C heat & that was in the shade. The heat is such an important factor to take into consideration. Not only do you need to ensure that you hydrate yourself prior to the race enough to get through without any issues, but the bikes were parked in the sun & in order to avoid an excess of pressure I had to deflate the tyres completely. All these things take time & if you aren’t aware of beforehand can lead to complications during the race.

It is 10:45 pm before I finally make my way to Janine & Dominique’s house, who very kindly put me up for the night. And whom I really want to thank once again for their generosity.

Pasta Party

Pasta Party

After a lovely dinner & moment spent with my hosts & their friends Christian & his partner I was in bed by 12:30pm. After only a few (not so restful) hours of sleep, a brusk awakening at 4:30 am in order to get ready for the big race. Bib numbers placed on my leg & left arm, High5 in my water bottles for my bike (we are allowed to access one last time our equipment onsite). Quick breakfast prepared by Janine the night before, with Dominique who woke up in order to accompany me & wish me good luck!

IMG_5922.JPG

I arrived at the parking lot at 5:20 am, where the other competitors kept streaming in. 52 different nationalities, 2000 competitors all thinking about the race & getting to the finishing line & that medal as a recompense for our efforts! Many of us were hoping that the water temperature would have dropped even just 1° to be able to throw on that wetsuit but helas… A huge storm or large ice cubes dropped into the water would have been necessary!! ☺

I remain focused on my check list: For the bike - blow up my tyres, place my water bottles, prepare my obligatory bib belt, my socks & bike shoes, helmet, sunglasses & sat nav; For the half marathon – trainings, cap & energy gels… I apply a large layer of suncream & I am finally ready & all I have to do is wait.

The pros have a fixed starting time & for the rest of us it is a Rolling Start. Much like a half or full marathon, your start time is based on your estimated time to complete in this case the 1,9km swim. I join the 47 minutes group & watch the depatures. The objective today is to enjoy the competition & commence my training for the Cozumel IronMan in November.

After a short wait, I am finally in the water & I know I need to get moving. I have maximum 1 hour 10 minutes to complete the swim otherwise I will be disqualified. I start off fine, but my weakness in open water swimming is swimming in a straight line! So there is a little bit of zigzagging on my part. I encounter cramps in both legs so I try to relax, breathe & to muster on. I there I realise that I have not drank enough water… and that the day is going to be long! I manage to finish the 2,1 km (on my watch!) in 54 minutes. Time to move over to the bike for a 90km ride.

Sunglasses, helmet & shoes – check! I run with my bike to get out of the transition area for a long ride on a slow uphill but regular circuit finished with a steep hill but taken in my stride – I like to climb a good old hill ☺. After 3 hours of biking & 54 minutes of swimming I am well within the allocated time slot of 4 hours 45 minutes swimming & bike combined.

I am really pleased with my performance & am happy to get to the part I master the most: running… Helas I didn’t expect to be handicapped by digestive issues which turned my half marathon into a nightmare. Instead of thinking of my performance, I just hoped to finish the race & still be within the cut off times.

After 2 hours & 50 minutes (& I don’t know how many toilet stops to throw up) I finally crossed the finish line & what a relief!

I am so pleased to have completed the race & to have discovered the organisation, now let’s continue the training for the IronMan in November.

We are counting on your support & generosity to raise money in the fight against Prostate Cancer and also to raise awareness about HAE. Thank you!